Vous êtes ici :
Actualités

Opération de Centre Bourg : St Geoire en Valdaine

Inauguration de la boucherie de St Geoire en Valdaine installée par la Commune et l'epfl du dauphiné dans le cadre d'une opération de maintien de l'activité commerciale et de revitalisation du centre village.

Le jeudi 12 septembre 2019, la commune de Saint-Geoire-en-Valdaine inaugurait la boucherie « Aux Rôtis du coin », dans un rez-de-chaussée commercial rénové, au cœur du village. À terme, le bâtiment accueillera des logements à l'étage. Selon Vincent Rémy, directeur de l'EPFL du Dauphiné, « ce projet a pu aboutir grâce à un portage politique fort de la commune en faveur d'une dynamisation de son centre-bourg, et un partenariat étroit avec l'EPFL ».

Acquérir un bien immobilier pour conforter le commerce de proximité et produire du logement dans le centre de son village, tel est le projet en cours de réalisation par la commune de Saint-Geoire-en-Valdaine, grâce à sa collaboration avec l'EPFL du Dauphiné.

À l'origine, un commerçant, installé depuis de nombreuses années sur la commune, cherchait un nouveau local pour développer son activité. En parallèle, une épicerie du centre-bourg mettait en vente son local : une maison de village comprenant un rez-de-chaussée commercial, deux étages, et des combles.

Le commerçant et la commune n'ayant pas la capacité financière pour procéder à l'achat du bien, la municipalité a sollicité l'EPFL du Dauphiné pour réaliser le portage financier du projet, l'accompagner dans les négociations avec le vendeur, définir un programme et engager les travaux nécessaires. « Cette opération est une double réussite. Elle a permis la réinstallation rapide de notre boucher dans de bonnes conditions, et, bientôt, de nouveaux logements sur notre commune », explique Michel Cudet, Maire de Saint-Geoire-en-Valdaine.

Rapidité d'exécution et « opération blanche »

Ce projet a été acté en conseil municipal le 21 décembre 2017. Suite aux négociations avec l'ancien propriétaire, l'EPFL a procédé à l'achat du bâtiment le 4 juillet 2019, pour une durée de 10 ans. Après une première phase de travaux, l'ouverture de la boucherie a eu lieu début 2019. Depuis, l'exploitant verse un loyer mensuel directement à l'EPFL, dans le cadre d'un crédit bail de location. Au terme de cette période, le bien sera racheté par la mairie, minoré des loyers payés par le commerçant, et de la future vente des deux plateaux en étage. Grâce à cette ingénierie financière, l'opération devrait être quasiment blanche.

Concernant les travaux, l'EPFL du Dauphiné a apporté sa compétence en protoréhabilitation : la sécurisation du bien, le nettoyage et le curage du rez-de-chaussée, la réfection de la toiture et de la charpente, les travaux d'étanchéité.

Vers une nouvelle expertise de l'EPFL du Dauphiné ?

Aujourd'hui, l'objectif est de trouver un acquéreur - un opérateur, promoteur ou bailleur – pour achever la réhabilitation des deux étages supérieurs en logements. L'EPFL travaille avec un architecte et un programmiste, afin de définir l'enveloppe financière des travaux.« Avec ce projet, c'est un nouveau métier que nous développons. Une fois propriétaire du bâtiment, nous avons mis en œuvre une ingénierie en travaillant avec des partenaires extérieurs, pour réaliser l'étude de faisabilité vis à vis de la scission du bâtiment entre le commerce et les logements. Nous souhaitons être plus qu'un partenaire financier, et nous accompagnons ainsi la commune dans son projet sur la totalité du programme », explique Christophe Bardet, directeur adjoint de l'EPFL du Dauphiné.

Estimation du coût des travaux : 95 000 k€

Retour à la liste des actualités